www.DUB.cz
UNIVERSITÉ
českyenglishdeutchfrancaisespanolitalianorussiangreek

PRÉAMBULE

Qui sommes-nous

UNIVERSITÉ

Bibliothèque

Conférences

CONCERTS

ŘÍP

EXPOSITIONS

FOIRES

Bioconstruct

J. Z.

Sanátor – association de biotroniques

Biotronique de Josef Zezulka

T. P.

Fondation

Contact
 
E-SHOP
 
CONCERT ORGANISÉ À L'OCCASION DU 95ème ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE ET DU 15ème ANNIVERSAIRE DU DÉCÈS DE MONSIEUR JOSEF ZEZULKA,
OU À PROPOS DES DÉSIRS, RENCONTRES, RECHERCHES ET TROUVAILLES

GUÉRISON PAR LES SONS MYSTÉRIEUX

      En vivant sa vie, chaque créature cherche son antipode du vide et l'homme ne fait pas exception. Tu es libre, personne ne peut te contraindre à suivre une certaine direction. Mais celui qui soumet sa philosophie à ton appréciation est libre, lui aussi. L'Amérique avait son visionnaire Cayce, la France son Nostradamus. Notre J. Z. est, à son tour, prêt à t'être utile par sa philosophie de l'Être et par la biotronique auxquelles il a donné non seulement le nom, mais surtout la teneur.

biotronik T.P.       Mais je vais commencer dans l'ordre, depuis la fin. Cela fait bien 15 ans que j'ai entendu pour la dernière fois la phrase si familière : " Alors, Tomas, quoi de neuf à " C'était au cours de ces rencontres régulières, organisées depuis de longues années, où l'on débattait autant des questions de la philosophie que celles de la biotronique ou de la vie de tous les jours. Ces rencontres sont devenues une sorte de rituel, nous convenions du jour et de l'heure par téléphone. En général, j'arrivais lorsqu'il ne restait que les derniers patients, je prenais une chaise pour m'installer parmi eux ce qui m'a souvent permis d'entendre qui a pu - ou n'a pas pu - être soulagé et de quels maux. Cette expérience par elle-même était déjà l'école de la vie inestimable. Ensuite, nous bavardions. J'étais toujours concentré, patient, presque surnaturel. Généralement, cet enseignement " de bouche à oreille " se prolongeait jusqu'au journal télévisé que nous suivions ensemble. Puis vinrent les au revoir et le chemin de retour en tramway. Si le prix du ticket avait été fonction du " poids du passager ", la société des transports urbains aurait été déficitaire. Si éthéré et léger on se sentait. Et ce n'est donc pas au Tibet, mais dans " ma " ville, Prague, que je trouve les réponses aux questions les plus intimes.

      J'y pense encore aujourd'hui, cela ressemble à un miracle. Vous venez au monde dans une ville que vous aimez. Incidemment, c'est l'une des plus belles villes au monde et, de surcroît, comme si cela ne suffisait pas, peut-être la ville la plus mystique et la plus mystérieuse - s'agirait-il, par hasard, du nouveau Jérusalem ? La vision et l'intention spirituelle forte se dessinent toujours dans son apparence. Vous devez certainement vous en douter : je pense au roi Charles IV. C'est étonnant comment, tout en catimini et après de longs siècles, il s'est épanoui dans toute son ampleur.

      Et juste là, au Seuil * , vous trouvez tout naturellement, comme par hasard, la sagesse et l'élargissement de l'esprit en personne de J.Z. Encore heureux qu'à l'époque on ne pouvait pas acheter un billet pour le Tibet ou l'Inde. Le voyage de retour serait bien plus long. En effet, ce que l'on cherche loin se trouve souvent juste sous nos yeux. Rappelons-nous l'ingénieur Prokop de l'oeuvre de Čapek " Krakatit ".

      Rien de tout ce que l'on pourrait écrire au sujet de J.Z. ne serait suffisant. De plus, on donnerait l'impression d'un culte de personnalité peu critique. Or, comment faire si tout cela est vrai ? Prétendre que l'or n'est pas l'or, le maculer légèrement ? Ce serait du pharisaïsme ! Le mieux sera que chacun trouve son propre chemin vers J.Z., grâce à son oeuvre, aux conférences de l'Université Spirituelle de l'être, grâce à la vie. Mais assez de souvenirs, assez de réflexions. Celui qui a un coeur, il trouvera !

Concert pour J.Z.

      Rares sont les gens qui savent que monsieur J.Z., hormis ses autres talents, était doué aussi pour le chant. Comme il affectionnait plus particulièrement la musique classique, il nous a paru tout naturel d'organiser ce concert, parallèlement à la sortie du CD et DVD, en son souvenir et à l'occasion de son anniversaire. Et pas un concert quelconque.

      L'histoire de l'instrument que l'on y entendra n'est certainement pas commune. Ce son, le son le plus spirituel que je n'aie jamais entendu, retentira chez nous pour la première fois. Son timbre ressemble à celui du violoncelle, des tambours du Tibet, des trompes, des cloches, nous pouvons même y déceler un choeur de guides, aux voix multiples. À l'âge de six ans, l'auteur de cet article avait des visions spirituelles très fortes. Citons un exemple : il marchait dans un champ d'épis courts en remontant vers l'horizon. Un homme relativement jeune, assis sur une chaise à long dossier, émergeait de derrière cet horizon. Plus il approchait l'homme assis, plus il sentait son énorme force spirituelle. Il ne pouvait même plus lever la tête, seule l'humilité l'envahissait et l'impression que sa poitrine s'ouvrait. Une fois devant l'homme il ne peut faire rien d'autre que de s'agenouiller. Et soudain, l'homme se met à parler, sans qu'un seul mot soit prononcé. C'est une discussion d'idées qui marque une emprise profonde et indescriptible. Et depuis, d'autres impressions restent ancrées en lui, celle de la musique, des tons de la vie, de l'être.

      Parfois, l'auteur cherche sur ses chemins la pureté des influences, le calme, le repos, haut dans les montagnes, dans le silence méditatif au milieu de ce monde majestueux des glaciers et des pics de montagne. Lors d'un de ses voyages il trouve un instrument de musique, exposé à quelques 2200 mètres d'altitude. Son timbre lui paraît si familier qu'il s'agenouille devant, l'instrument et l'interprète se confondent alors petit à petit et s'enchevêtrent pour ne faire qu'un avec l'univers. Il commence à se douter qu'il avait reçu un don énorme, pour lui-même et pour les autres.

Levitace v rezonanci         Nerute kruhy

Résonance aux vertus thérapeutiques

      Les lamas anciens disaient que le son émis par cet instrument traversait tout le corps et agissait directement sur les cellules, que sa vertu thérapeutique était remarquable et que celui qui arriverait à dompter ce son " deviendrait homme honorable aux dons de guérisseur ". En fait, il s'agit d'un alliage de sept métaux qui symbolisent notre système solaire, à savoir : l'or - le Soleil, l'argent - la Lune, le mercure - le Mercure, le cuivre - le Vénus, le fer - le Mars, l'étain - le Jupiter et le plomb - le Saturne. Pour y jouer on peut utiliser les mains nues, la voix, la pensée et, surtout, le coeur. L'instrument contient de l'eau dont la surface agitée enrichit le son émis de multiples maniàres. C'est fortissimo qui est la plus fantastique : la surface de l'eau s'élève soudain à quelques douze centimètres, parfois même un mètre. La force du son est alors considérable et peut rivaliser avec la force d'une cloche, quelques 110 décibels. Le nouveau CD BIOTRONIKA I vous permettra le découvrir par le son et le DVD BIOTRONIKA I aussi par l'image. Mais ce n'est pas le plus important ! Vous n'avez encore jamais vu quelque chose de semblable. Car cette résonance apporte à chacun un don différent. Le malade sent effectivement des effets curatifs se propager dans son corps, d'autres personnes peuvent vivre réellement des évènements dont elles ont pris connaissance dans les livres. C'est le son de notre système solaire qui résonne dans " votre système " en tant que grand mystère de l'âge du Verseau. Il ne nous reste qu'à nous incliner devant la sagesse et le savoir de nos ancêtres. Cependant, il ne s'agit pas d'un instrument de " musique moderne ". Malheureux celui qui, dominé par la fière surestimation de soi, tente de toucher de sa main impure le son " des Dieux ". Cela aussi, les lamas l'affirment, et c'est un avertissement très grave. Aucune intervention n'est possible, aucune modification de l'enregistrement car il est conçu pour toi et par l'amour de toi - de tous. Sauras-tu l'accepter tel quel ?

      Pendant les magnifiques jours d'enregistrement du CD BIOTRONIKA I, juste avant l'hiver, lorsque la vallée se refermait déjà et que l'on attendait juste l'ordre de descendre, nous étions témoins de la première tempête hivernale. Cet endroit se clôt alors par la neige pour longtemps, parfois même pour six mois. Vous êtes le dernier client de l'hôtel complètement vide où se logeaient des générations entières d'alpinistes et d'amateurs de hautes montagnes. La tempête s'intensifie et de petits poteaux bordant le chemin se mettent à résonner. Depuis plusieurs semaines, vous êtes très haut dans les montagnes, en totale fusion avec la nature. Et c'est peut-être la raison pourquoi vous discernez un certain ordre dans ce chaos apparent de clochettes. Soudain, une idée vous vient à l'esprit : " Mais je ne peux pas garder cette beauté pour moi seul " et vous saisissez le microphone pour l'enregistrer. La tempête s'amplifie encore un peu plus créant ainsi d'autres formes de sons. Votre lit vous sert de salle de concert, les forces de la natures servent d'orchestre - c'est magnifique - romantique. Ainsi fut créé le CD d'accompagnement CD FORSOMNIN qui permet de s'endormir en toute sérénité et qui fut donc appelé " Somnifère musical ".

Invitation pour les lecteurs

      Si vous souhaitez voir cet instrument de musique en grandeur nature, rendez-vous à Prague lors de la " Journée portes ouvertes " organisée le 30 mars 2007 à 15 heures dans le bâtiment " Centre biotronique d'aide sociale ", rue Soukenická 21, Prague 1. Vous êtes cordialement invité.

slib DUB
Ce concert est dédié à J.Z., à tout et à tous.

      Depuis de longues années, nos rencontres du 30 mars sont devenues traditions. Le programme commence toujours à 12:00 heures par le voeu solennel des étudiants en première année de l'Université de l'être, sur le mont Říp. Cet évènement attire de nombreux visiteurs de tout le pays qui y ont passé de très beaux moments, parfois même des moments tout à fait exceptionnels. Je pense notamment aux " miraculeux " changements de temps réitérés, au moment de la cérémonie d'ouverture. En guise d'exemple : en 2002, le temps couvert et pluie régnait sur tout le pays. À 12:00 heures, une éclaircie s'est formée en quelques minutes autour et au-dessus du mont Říp, large d'une dizaine de kilomètres, sans aucun nuage ni brouillard. Cette éclaircie persista jusqu'à la fin de l'évènement, aucun vent. Vous pouvez voir un autre phénomène exceptionnel sur la photo : une auréole dorée plane parmi les visiteurs. Bien évidemment, elle n'a apparu qu'après le développement de la pellicule. La photo, absolument authentique, est la plus belle photo spirite que je n'aie jamais vue. C'est beau, c'est vrai, mais l'essentiel de l'évènement est ailleurs : c'est la cérémonie de personnes libres, désireuses de découvertes, organisée lors d'une journée exceptionnelle, " Journée ciel ouvert ", ce moment de l'année où nous sommes le plus proches du Dieu.

Afin d'obtenir de plus amples informations sur les rencontres au mont Říp, les éditions des oeuvres de monsieur J.Z. et sur le CD/DVD BIOTRONIKA I avec l'enregistrement de la musique aux vertus thérapeutiques, veuillez consulter nos pages internet à l'adresse www.dub.cz .

P.S. ET POURTANT, J'AI L'IMPRESSION D'ENTENDRE PARFOIS : " ALORS, TOMAS, QUOI DE NEUF ? ! "

T.P.


* Il s'agit d'un jeu de mot car le nom tchèque de la ville de Prague " Praha " est construit à partir du mot " prah " qui signifie " seuil ".

Doporučit stránku e-mailem (0)